Deux demis pas du tout jumeaux (2 de 2)

7 jours plus tard, Demi-Marathon des Verger, dans les côtes de Rougemont. Une belle matinée ensoleillée, température parfaite et courir avec la famille, c’est toujours très cool !

Comme je m’étais donné à Lachine, j’avais déjà dans l’idée de faire celui-ci au rythme de mon amoureuse, question d’en faire un ensemble, du début à la fin. Nous étions accompagné de ma petite sœur Annie (10km) et de notre beau-frère Martin (demi)… le même qu’à Ottawa et St-Donat.. vous me direz que je n’ai qu’un seul beau-frère qui se nomme Martin mais bon.. (vous avez remarqué que les gens qui écrivent “se nomme” le font parce qu’ils ne sont jamais certains de comment écrire “s’appelle” ?  Un “l” ou deux ?  Un “p” ou deux ? Enfin.. je m’éloigne…)

Quelques minutes avant le départ, ce sont les discours officiels, dont celui du maire de la place, qui semblait lire ce que ça femme venait de lui écrire le matin même entre deux toasts beurre de peanut – bananes. Sérieux, j’ai eu des profs de religions qui avaient plus d’entrain !!!

Réchauffement commandité par La Maison de la Course (non, je ne suis pas payé pour cette plug, mais bon, si on m’en parle, je tenterai de me négocier un rabais sur ma prochaine paire de souliers haha) et enfin le signal du départ !

Alors que mon amour s’installe dans sa bulle de musique, et nous donne le rythme, le beau-frère et moi jasons de tout et de rien.  Tournons le premier coin et enchanté, je fais la connaissance de la Petite Caroline. Une montée, pas très raide, mais très longue. On garde quand même le rythme, on vient tout juste de commencer après tout. Ça se passe bien et dans ma tête je me dis : tout ce chiâle sur la côte pour ça ?!  Arrivé au sommet, yééé… ça redescend, et pas mal à part de ça !!!  Mais je vois aussi au pas-si-loin-que-ça, que ça reMONte…

Tout d’abord, la descente, car elle est centrale à cette histoire. On ouvre nos ailes et on se laisse aller (on, exclue l’amoureuse de la personne qui parle, qui elle a sagement gardé son rythme). Dans ma tête, les paroles :

Je n’m’enfuis pas. Je vole. 
Comprenez bien, je vole. 
Sans fumée, sans alcool, 
Je vole. Je vole.

(Quand même pas pire, inclure du Sardou dans un billet de course !!)

Nous avons atteint un pace sous 4 minutes du kilo, ma tête chantait… mes articulations craquaient je pense !!

Chevilles : nous ça va !
Genoux : nous aussi !!  Ça beigne
Hache gauche : fuck it, moi c’est ici que j’arrête !!

Douleur, ralentissement, on reprend le rythme des gens normaux, mais je ne m’en fais pas trop, je suis réchauffé et en ralentissant la douleur disparait: diagnostique du coureur : douleur passagère dû au rythme olympien, tout va bien.

Nous continuons à jaser et à rire, on parle du X-trail qui s’en vient en octobre. Nous grimpons la 2ème côte, la soif commence à me prendre et on descend plus sagement de l’autre coté. Je garde un œil derrière, tout va bien, Chérie nous suit.

Nous arrivons au demi tour, car oui, la maudite Caroline, on va la faire deux fois !!!  Et on remonte la 2ème descente pour ensuite descendre la 2ème montée vous me suivez ? Oui ? parfait, on continue. Dans la montée de la 1ère descente, je m’arrête pour attendre Chérie, Martin garde son rythme et poursuit.

Chérie me rejoint, sourire forcée de la monté mais sincèrement en plein contrôle.

Petit détour dans un verger afin que la course fasse bien 21.1 km et non pas seulement 20km et nous en finissons avec la Caroline… pour l’instant.  Ma hanche commence à être inconfortable mais c’est endurable.

Début de la deuxième boucle, +/- 10 km à faire, la douleur passe d’inconfort à ça fait mal en ta.. avec, à l’occasion, des choc de douleur qui me remonte jusqu’au cou.  Mais l’orgueil et l’égo du coureur sont plus fort que la raison (2 contre 1, que vouliez-vous que la raison fasse). Pour me motiver j’imaginais des histoire d’exploits fait dans la douleur, bref, j’ai continué au lieu d’arrêter.

Et la Caroline me l’a fait payer !  À bout de souffle, on marchait pour monter, mais marcher faisait plus mal que courir, mais je n’étais plus capable de courir dans les montées… mamaaaaaan, vient chercher ton aîné !!!

Tout ça pour dire que j’ai fini sur une patte, le sourire sur les photos est 100% fake.. je n’avais plus de fun là !

Prochain rendez-vous : défi Je bouge avec une amie qui fera son premier 5km !! Ensuite, X-Trail Orford de 21km.  Quelle douleur ?!  :0P

Advertisements
This entry was posted in courses and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s